chocolatier lyon centre

Pâques 2022 : Où acheter du chocolat dans l’hypercentre de Lyon ?

Le dimanche de la Résurrection est aussi celui de la traditionnelle chasse aux œufs, ou plus largement de la chasse aux confiseries. Les lapins, les poules et les paniers garnis prennent vie dans le cacao, sculptés par les maîtres chocolatiers. Où trouver les plus belles réalisations à Lyon dans le secteur République Grolée Carnot ?

Les chocolats dans la tradition pascale

La période de Pâques est aussi celle du retour du printemps. L’origine de cette célébration a pu être retracée jusqu’en Egypte antique et chez la plupart des anciennes civilisations. Après de longs mois éprouvants pour les cultures, la renaissance de la nature est une joie qui se partage. L’œuf, prêt à éclore, symbolise ce renouveau. Le support fragile est peint et décoré pour en faire un objet unique. Cette tradition artistique se perpétue, mais elle est largement éclipsée par une coutume plus gourmande : celle des œufs en chocolat.

Selon les légendes racontées aux enfants, les friandises chocolatées seraient semées par les cloches ou déposées par des lièvres ou des lapins. La première histoire entend expliquer de manière amusante pourquoi les carillons ne sonnent plus entre Jeudi Saint et la nuit de Pâque. Pendant cette période qui correspond à la mort du Christ avant sa résurrection, les cloches se rendent à Rome où elles sont bénies par le Pape. C’est sur le chemin du retour qu’elles laissent tomber des sucreries sur les places de villages et dans les jardins. La seconde version est plus marquée dans les cultures anglo-saxonnes qui ont largement contribuées à l’essor du lapin en chocolat.

Les chocolatiers lyonnais 

Lyon a vu naître et évoluer les grands noms de la gastronomie française et de la chocolaterie. Les spécialités salées comme les quenelles lyonnaises et la cervelle de canut, côtoient des créations sucrées emblématiques, à l’image de la tarte à la praline et du coussin de Lyon. Ce dernier, né au XVIIe siècle, est profondément ancré dans l’histoire de la cité. En 1643, alors que la peste s’abat sur la région, les échevins entreprennent une procession sur la colline de Fourvière. Un coussin de soie sert de support à l’écu d’or et au cierge adressés à la Vierge Marie pour implorer le salut de la ville.

Dans les années 1960, le chocolatier Voisin s’empare de cette histoire et se lance dans la confection artisanale du coussin de soie en chocolat. La confiserie renferme une ganache dans un enrobage de pâte d’amande parfumée au curaçao. Lecoussin de Lyon est né. Il requiert 4 jours de fabrication et symbolise l’histoire et le savoir-faire local.

Pendant la seconde moitié du XXe, plusieurs maîtres chocolatiers lyonnais s’installent et ouvrent leur Maison dans le centre-ville de Lyon. Les procédés de fabrication sont maîtrisés depuis la torréfaction du cacao jusqu’à la conception de véritables œuvres d’art chocolatière.

Les Maisons de chocolatier fleurissent ainsi sur la Presqu’Île de Lyon qui devient une destination incontournable avant les fêtes de Pâques. Les passants de tout âge viennent admirer les créations originales et éphémères exposées en vitrine. Ceux qui souhaitent offrir un cadeau raffiné à leurs proches pour les fêtes franchissent le pas de la porte des Maisons les plus prestigieuses de la capitale des Gaules.

Où trouver les meilleurs chocolatiers à Lyon sur la Presqu’Île ?

La rue de la République et ses ruelles perpendiculaires regorgent de commerces de bouches réputés, parmi lesquels les grandes Maisons de chocolatier.

Maison Dufoux, chocolatier à Lyon Bellecour

La rue des Archers fait partie de ces rues commerçantes du secteur Bellecour. Elle relie la place du théâtre des Célestins à la rue de la République, du côté du Grand Hôtel Dieu. C’est dans cette rue que le chocolatier Maison Dufoux s’est installé en 1999. Un retour aux sources pour le Bourguignon Dufoux qui ouvre sa première Maison à La Clayette, en Saône-et-Loire, après avoir façonné sa technique auprès du maître chocolatier lyonnais Maurice Bernachon.

Dans sa boutique rhodanienne située au 15 rue des Archers, l’enseigne élabore ses produits sur place à partir de matière première haut de gamme. Les raisins secs, la menthe, les fruits frais et les bourgeons de cassis sont issus des meilleures exploitations françaises et internationales et se retrouvent dans l’atelier de la Maison Dufoux. Les Lyonnais et les touristes s’y pressent à l’approche du dimanche de Pâques.

Voisin, une Maison de chocolatier historique rue de la République

L’histoire du célèbre chocolatier Voisin commence en 1897. Léon Voisin parcourt le monde à la recherche de nouvelles saveurs :  thés, cafés, épices, cacaos…Le maître lyonnais travaille avec des produits issus de territoires reconnus pour la qualité de leur production de cacao, mais aussi avec des produits du terroir comme les poires des coteaux lyonnais et les cerises griottes cueillies à Chasselay en région lyonnaise.

La reconnaissance internationale de la Maison de chocolatier s’établit dès les années 1990. En 2014, Voisin a obtenu le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » (EPV). Cette distinction décernée par l’État reconnaît les entreprises françaises au savoir-faire d’excellence. L’enseigne possède plusieurs boutiques à Lyon et sur la Presqu’Île. Celle du 28 rue de la République, dans le 2e arrondissement de Lyon, est idéalement située dans un secteur très commerçant pour faire le plein de cadeaux gourmands avant Pâques.

Abonnez-vous à notre newsletter